Publié par : Malika Benarab-Attou | 7 août 2009

Pays-Visages

Un poème que j’ai écrit il y a très longtemps (plus de 25 ans !), et que je modifie au grès de mes humeurs…

 

 

PAYS-VISAGES

Des visages comme des continents
certains arides et d’autres luxuriants
mélange d’ocres et de siennes
marqués de joies et de peines

Sous la forêt des cheveux
le plateau du front
et au-dessus des yeux
les sourcils buissons

Des visages comme des continents
certains arides et d’autres luxuriants
mélange d’ocres et de siennes
marqués de joies et de peines

La crête du nez
aboutit à 2 volcans
par les narines écartées
souffle la vie, le vent

Des visages comme des continents
certains arides et d’autres luxuriants
mélange d’ocres et de siennes
marqués de joies et de peines

Entre les collines des joues
s’étalent les lèvres rouges
et dans la grotte de la bouche
brillent les dents comme des bijoux

Des visages comme des continents
certains arides et d’autres luxuriants
mélange d’ocres et de siennes
marqués de joies et de peines

Sous le promontoir du menton
se déroule la falaise du cou
large et droite comme un tronc
maintenant le visage debout

 

Poème en constante réecriture
Version juillet 2009

Malika BENARAB ATTOU


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :