Publié par : Malika Benarab-Attou | 19 février 2010

Le Parlement Européen s’engage en faveur de la jeunesse

Une stratégie de l’Union Européenne pour investir en faveur de la jeunesse, tel est le nom du nouveau rapport discuté actuellement au sein de la commission culture et éducation du parlement européen.

 

Dans ce rapport, les députés européens appellent les États membres à adopter des politiques plus ambitieuses et à mobiliser les programmes et les fonds sociaux de l’UE en faveur de la jeunesse. Dans un contexte où 20 % des jeunes européens sont au chômage, il est en effet urgent de renforcer l’accès des jeunes à l’éducation et à l’emploi et d’améliorer leur participation à la vie de la société.

 

Pour Malika Benarab-Attou, il s’agit de développer des formations – pas seulement orientées vers les compétences professionnelles – mais intégrant aussi les approches des sciences humaines. Le but étant de former des citoyens a avoir un esprit critique, capables d’analyser et de comprendre notre monde en pleine métamorphose et notre société de connaissance où le numérique suppose des capacités cognitives (apprendre à apprendre).

Dans le cadre de la réflexion menée par les députés européens autour de ce rapport, Malika Benarab-Attou a insisté sur la nécessité de lutter contre toutes les formes de discrimination et d’accorder une place de premier plan aux jeunes ayant des besoins particuliers, notamment les personnes handicapées, les personnes vivant dans les zones rurales, ainsi que les enfants et les jeunes socialement marginalisés (dont les immigrés en situation irrégulière). Elle a également souligné l’importance de prendre en compte la dimension intergénérationnelle dans les politiques d’incitation à l’emploi. Ceci permettrait d’éviter l’effet de concurrence actuel entre le recrutement des jeunes et celui des seniors et de développer les nouveaux emplois liés aux politiques de diminution de l’empreinte écologique.

 

Afin de promouvoir le dialogue interculturel et d’inciter les jeunes à initier des projets communs, Malika Benarab-Attou a également souhaité souligner l’importance de développer les échanges et jumelages avec les ONG et les collectivités locales du Sud.

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :