Publié par : Malika Benarab-Attou | 22 septembre 2010

Déclaration de Malika Benarab-Attou sur le développement économique et social des régions montagneuses

Mardi 21 septembre 2010, Parlement européen

En présence de Johannes Hahn, Commissaire européen en charge de la politique régionale, les députes européens ont débattu de la Stratégie européenne pour le développement économique et social des régions montagneuses, des îles et des zones faiblement peuplées.

 

Monsieur le Commissaire,

 

Les Alpes figurent parmi les régions montagneuses les plus urbanisées d’Europe, elles ont les ressources en eau les plus importantes mais leur situation économique actuelle les rend vulnérables au réchauffement climatique.

 

Les Alpes pourraient jouer un rôle primordial pour devenir climatiquement neutres d’ici à 2050, comme l’indiquaient les quatre Ministres de l’Environnement des pays alpins germanophones en juin dernier. Elles devraient être un terrain de prédilection pour créer de l’énergie renouvelable et contribuer à atteindre l’objectif de 20% de réduction des émissions de gaz à effet de serre en 2020.

 

Cela serait possible si l’on fixait le CO2 dans de vastes ressources naturelles comme la forêt, les prairies, les sols, les zones humides, les lacs et les glaciers, à condition de mettre en œuvre les régulations définies par l’UE pour la protection des pièges de CO2 les plus importants. Les cibles devraient être :

 

1) Le développement d’un tourisme écologique interdisant des pratiques destructrices comme la production de neige artificielle, qui nécessite de nombreuses infrastructures qui provoquent l’émission de CO2 et de méthane en excavant les sols et en les privant d’oxygène dans des zones extrêmement vulnérables ;

 

2) Le développement de l’agriculture biologique et paysanne qui est socialement et écologiquement responsable et qui sauvegarde nos paysages ;

 

3) Le soutien des activités durables comme l’accueil paysan et le tourisme culturel et estival de montagne créateurs d’emplois ;

 

Le combat contre la destruction des milieux naturels est nécessaire pour parvenir à maitriser le réchauffement climatique.

 

 

Malika BENARAB-ATTOU                        
Députée au Parlement Européen
Chambérienne


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :