Publié par : Malika Benarab-Attou | 10 mars 2011

Non à la fermeture de l’Institut culturel italien de Grenoble

Suite à l’annonce de la fermeture prochaine de l’Institut culturel italien de Grenoble par le Ministère des Affaires Étrangères italien, les députées européennes Malika Benarab-Attou, Sonia Alfano et Michèle Rivasi alertent son président M. Claude Bocognani sur les dangers d’une telle mesure.

 

 

Monsieur le Président,

 

Devant l’inquiétude croissante des citoyens relative à la fermeture imminente de l’Institut culturel italien de Grenoble, nous, parlementaires européennes, souhaitons vous faire part de notre consternation face à une décision qui nous semble pour le moins injustifiée.

 

Soyez assuré que nous comprenons les raisons qui peuvent inciter le Ministère des Affaires Étrangères italien à réfléchir aux moyens de rationaliser, restructurer et redéployer son réseau dans les pays émergents, le défi de la mondialisation et l’appel de nouveaux marchés offrant des occasions nouvelles et importantes pour son rayonnement.

 

Cette nouvelle stratégie culturelle ne peut pourtant être mise en œuvre au détriment d’une Europe que ce type de décision contribue à isoler et appauvrir dangereusement.

 

L’Institut culturel italien de Grenoble est un facteur de rayonnement pour la ville et sa région, un facteur d’intégration européenne également, qui contribue au dialogue entre les populations et au resserrement des liens qui unissent la région Rhône-Alpes à l’Italie voisine sur de nombreux plans depuis des générations.

 

En outre, le rôle des gouvernements nationaux n’est pas de desservir l’intérêt de leurs citoyens. En Italie comme en France, les politiques culturelles doivent protéger la diversité linguistique et promouvoir la connaissance des langues au nom de l’identité culturelle et de l’intégration sociale tandis que le multilinguisme est dans une Europe unie, mais en crise, un moyen incontournable pour les citoyens de tirer un meilleur parti des possibilités éducatives, professionnelles et économiques.

 

Nous espérons que le Ministère des Affaires Étrangères italien sera sensible à l’appel des citoyens et définira, pour mener à bien sa nouvelle stratégie, une proposition plus constructive que la fermeture de l’Institut culturel italien de Grenoble.

 

 

Vous remerciant de bien vouloir porter cette lettre à la connaissance de vos interlocuteurs au sein de ce Ministère, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de nos sentiments respectueux.

 

 

Malika BENARAB-ATTOU, Les Verts/ALE

Sonia ALFANO, ALDE

Michèle RIVASI, Les Verts/ALE

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :