Publié par : Malika Benarab-Attou | 15 décembre 2011

Inquiétudes autour de la rive Sud de la Méditerranée : interpellation du Commissaire Füle

 

 

« Monsieur le commissaire, mes chers collègues,

 

Je voudrais attirer votre attention sur deux points concernant deux de nos partenaires de la Rive Sud de la Méditerranée.

 

Tout d’abord permettez-moi d’évoquer l’inquiétude de nombreux acteurs en Algérie concernant les réformes actuelles, et en particulier la loi sur les associations qui doit être votée au Parlement algérien.

La société civile algérienne craint que cette loi ne l’amène à un étouffement du fait de deux nouveautés.

– Premièrement toute association devra demander une autorisation pour pouvoir exister.

– Deuxièmement les financements étrangers, y compris européens, ne seront plus autorisés.

 

Mon deuxième point concerne la Tunisie.

En Tunisie, à l’heure de la construction d’un Etat de Droit et de la négociation d’une nouvelle Constitution, des magistrats indépendants souhaitent notre soutien pour avoir des moyens de travail à la mise en œuvre d’une indépendance du judiciaire et à la formation des magistrats tunisiens à la justice transitionnelle.

 

Monsieur le commissaire, répondrez vous à ces inquiétudes et à ces demandes ?

Merci à vous. »

 

Malika Benarab-Attou

 

 

Vignette Photo prise lors de la conférence « L’Algérie; quel horizon démocratique ?  » du mercredi 14 décembre

Malika est en compagnie de Slim, dessinateur algérien de presse et de BDs


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :