Publié par : Malika Benarab-Attou | 29 mars 2012

Des standards ouverts pour un meilleur accès aux contenus culturels

 Europe, Amérique latine, Asie… le 28 mars ont eu lieu dans le monde entier près d’une centaine d’évènements pour célébrer la Journée internationale de libération des documents. Le Parlement européen n’était pas en reste. Malika Benarab-Attou y a organisé, avec le groupe des Verts, un débat sur la question des standards ouverts et des livres numériques.

Pourquoi parler des standards ouverts ? D’une part, parce qu’ils constituent le meilleur moyen de garantir l’accessibilité des contenus et leur pérennité dans l’espace et le temps. D’autre part, parce qu’ils libèrent les utilisateurs d’éventuelles dépendances vis-à-vis du secteur privé et permettent d’éviter les monopoles.

On connait bien l’effet boule de neige qui conduit à la domination d’une plateforme, comme Apple ou Windows pour ne citer que les plus connues. La plateforme dominante attire davantage de développeurs, offre donc plus d’applications, ce qui la rend plus dominante encore. Et les utilisateurs de formats propriétaires, lorsqu’ils ont commencé à évoluer dans cet environnement, sont amenés à continuer à investir dans les plateformes dominantes pour se « simplifier la vie » et rester dans le même univers que leurs proches.

Dans ce modèle, l’interopérabilité est rendue impossible : il n’y pas la possibilité d’échanger des fichiers avec d’autres utilisateurs équipés de matériels ou de logiciels différents, car assurer l’interopérabilité requiert d’utiliser des formats de fichiers ouverts, dont les spécifications sont connues et accessibles à tous.

Quel lien avec le livre numérique ?

Le livre numérique se développe aujourd’hui rapidement et les « écosystèmes d’achat et d’utilisation confortables » comme Amazon Kindle ou Sony Reader rencontrent un succès certain auprès du grand public.

Le problème est que nous sommes encore très loin d’un modèle où les consommateurs pourraient acheter un contenu pour n’importe quel appareil chez n’importe quel distributeur, transférer ce contenu d’un appareil à l’autre et en conserver l’utilisation même une fois l’appareil arrivé en fin de vie.

Comment assurer la compatibilité avec les formats ouverts de tous les livres électroniques et de tous les e-readers vendus en Europe ? On peut interdire les DRM, mais au-delà de ce type de mesures, quelles options pourraient-on envisager ?  

Le débat d’hier a permis de débattre de ces problématiques et de proposer des solutions pratiques.

Dr. Cahrl-Christian BUHR, membre du cabinet de Nelly KROES, la Commissaire européenne pour la Stratégie numérique, a exposé les priorités de l’Agenda numérique en matière de standardisation.

Jean-Luc SATIN, Directeur commercial et marketing de Bookeen, a exposé la politique de son entreprise, la première en Europe à avoir concu une liseuse supportant le format ouvert ePub.

Dr. Charles Haley, fondateur du logiciel libre Calibre, a présenté son projet qui est utilisé par 70 millions de personnes dans le monde pour gérer  les problèmes informatiques posés par Amazon.

Karsten Gerloff, président de la Free Software Foundation Europe, a rappelé les enjeux du logiciel libre et des standards ouverts et l’importance de préserver les intérêts des utilisateurs.

Jeanne TADEUSZ, chargée des affaires publiques d’April, a présenté les initiatives du gouvernement francais en matière d’interopérabilité.

Anne-Catherine LORRAIN, fondatrice de Communia, a présenté les objectifs de son association qui travaille à la reconnaissance et aux facilités d’usage du domaine public numérique.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :