Publié par : Malika Benarab-Attou | 18 juin 2012

Algérie : manifester pacifiquement serait-il un délit ?

COMMUNIQUE DE PRESSE – Bruxelles, le 18 juin 2012

Algérie : manifester pacifiquement serait-il un délit ?

Alors que l’Etat algérien parle d’une réelle ouverture démocratique et que l’UE lors des dernières élections législatives du 10 mai déclarait que « l’Algérie a fait un premier pas vers la démocratie », une des libertés fondamentales risque d’être bafouée dans ce pays.

Ainsi, Abdou Bendjoudi responsable de la communication du Mouvement de la Jeunesse Indépendante pour le Changement (MJIC) ainsi que trois autres militants des droits de l’homme Othmane Aouameur, Yacine Zaid, et Lakhdar Bouzini, font l’objet de poursuites judiciaires pour « incitation à un rassemblement non armé». Leur procès aura lieu le mardi 19 juin au tribunal de Bab el Oued à 13h30.
Pour rappel, le 26 Avril 2012, ces 4 jeunes ont participé, pacifiquement, à un rassemblement de soutien à Abdelkader Kherba, militant du Comité national pour la défense des droits des chômeurs (CNDDC) et de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH) emprisonné pour avoir répondu à l’appel à manifester en soutien aux travailleurs grévistes.

Aujourd’hui, ces jeunes risquent la prison et une amende pour avoir fait usage de leur droit à manifester.
Je demande à la justice algérienne de leur assurer un procès juste et équitable. Si l’Algérie se dit démocratique et respectueuse des droits fondamentaux alors elle doit garantir la liberté de manifester et de s’exprimer librement à Abdou Bendjoudi, Othmane Aouameur, Yacine Zaid, Lakhdar Bouzini et à tous les Algériens.
Enfin, je lance un appel à la Haute Représentante de l’Union Européenne pour les affaires étrangères, Madame Catherine Ashton, pour qu’elle se saisisse du cas de ces militants.

Le fait de manifester pacifiquement est-il un délit aujourd’hui en Algérie ?
Fermer les yeux sur cette situation c’est condamner les Algériens et les priver d’un des moyens essentiels de liberté d’expression et de contestation : le droit de manifester.

Malika Benarab-Attou
Députée au Parlement européen Les Verts/ALE
Délégation Maghreb


Responses

  1. Et pour Mourad Dhina, Ben naoum et Tarek Maameri, on a rien entendu de votre part Mme la deputee !!!

  2. Would please make an appeal for the freedom of the Algerian Nuclear scientist Dr. Mourad D’hina who has been taken as hostage by france since 16/01/2012.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :