Publié par : Malika Benarab-Attou | 3 juillet 2012

Soutien au Doyen de la Faculté de la Manouba

COMMUNIQUE DE PRESSE – Bruxelles, le 3 juillet 2012

Tunisie : les libertés universitaires menacées
Soutien au Doyen de la Faculté de la Manouba

Le 5 juillet, le Doyen de la FLAHM (Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba), Habib Kazdhagli comparaîtra devant le Tribunal de première instance de la Manouba pour « agression présumée d’une étudiante portant le niqab ».

La Faculté de la Manouba est devenue, depuis plusieurs mois, le théâtre d’une contestation radicale, voire même violente, orchestrée par des individus dit « salafistes ». D’après Habib Kazdhagli (interviewé par le web journal Le milieu autorisé), les salafistes veulent politiser l’université, l’asservir idéologiquement et en faire l’instrument d’une propagande politique avec le risque de la déstabiliser et d’y exacerber les tensions ».

Le Président de la FLAHM, l’ensemble du conseil scientifique, du corps enseignant, des syndicats et des étudiants soutiennent leur Doyen qui se dit être « victime ». Alors qu’il fait l’objet de menaces, de pressions et d’agressions verbales, Habib Kazdhagli se retrouve aujourd’hui sur le banc des accusés.
J’ai eu l’occasion de rencontrer Monsieur Habib Kazdhagli lors de sa venue à Bruxelles au Parlement Européen, dans le cadre de sa participation à la conférence « La Tunisie face à l’expérience démocratique  » le 20 mars 2012. Ce dernier s’est alors ouvertement exprimé sur ses responsabilités et les menaces qui pèsent sur son université.

Comme beaucoup, je suis inquiète de la tournure des événements. L’université doit-être préservée de toutes les formes d’extrémismes pour garantir aux étudiants un enseignement libre et respectueux des valeurs universitaires. Le combat d’Habib Kazdhagli doit-être soutenu.
Je lance un appel à la justice tunisienne pour qu’elle tranche en faveur des libertés fondamentales pour que les universités tunisiennes ne deviennent pas les hauts lieux d’un quelconque fanatisme.

Malika Benarab-Attou
Députée Les Verts/ALE
Délégation Maghreb

Contact:
Email: malika.benarab-attou@europarl.europa.eu
Tel: 0032 (2) 283 00 32


Responses

  1. Il faut sauver le Doyen Kazdaghli !

    Tous devant le Tribunal de la Manouba (sur la route de Oued Ellil), le jeudi 5 juillet 2012 à 9h, pour soutenir le Doyen Habib Kazdaghli , Symbole d’une courageuse résistance aux Salafistes !

    http://www.legrandsoir.info/tunisie-il-faut-sauver-le-doyen-kazdaghli.html

    Salah HORCHANI


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :