Publié par : Malika Benarab-Attou | 31 janvier 2013

Rétrospective 2012

Ces derniers mois ont été l’occasion pour moi et mon équipe d’aborder les questions liées à l’éducation, la culture et la jeunesse, celles relatives aux questions sociales ainsi que nos relations avec nos partenaires du Maghreb et du sud de la Méditerranée.

Les politiques économiques d’austérité imposées à tous les États Membres entraînent un cycle vicieux d’accentuation de la récession et des dégâts sociaux ainsi
qu’un appauvrissement de la grande majorité des citoyens européens. Desserrons cet étranglement funeste ! En investissant dans la culture, l’éducation et la formation ainsi que dans la recherche et la conversion écologique… Contrairement à la proposition du Conseil dont le budget nie ces priorités. Acceptons une part de « déficit » budgétaire qui en fait constitue un investissement dans une approche à long terme qui nous permet de construire l’avenir et une société vivable pour les générations futures.

Nos voisins et partenaires du sud de la Méditerranée ont déclenché des mouvements de démocratisation, difficiles, tortueux mais incontournables et porteurs d’espoir. Les sociétés musulmanes sont à un moment historique de leurs choix existentiels. Les appels et les stratégies poussant à pratiquer un Islam à la lettre,
recroquevillé sur une identité close et mortifère (le wahhabisme prôné par des pays comme l’Arabie saoudite ou le Qatar ou le salafisme tourné vers l’illusion d’un retour à des origines fantasmées) sont dangereuses. La construction de sociétés ouvertes, acceptant la pluralité et qui ne soient pas la copie de sociétés occidentales consuméristes et en crise, est un espoir et une volonté d’une partie des citoyens qu’il faut soutenir. Les valeurs de liberté, d’équité et de fraternité sont universelles même si pour les vivre, les chemins pris peuvent être différents. Les jeunesses euro-méditerranéennes qui portent l’espoir de cette alternative doivent être promues ainsi que leurs rencontres et leurs échanges. Nous devons les soutenir et les encourager à imaginer et bâtir ce monde où nous aurions tous plaisir à vivre. La fin de la guerre en Syrie et la reconnaissance de la Palestine comme État a part entière, dans une aire méditerranéenne débarrassée du nucléaire, militaire et civil, font partie de nos combats au Parlement Européen.

Alors pour 2013 et les années à venir, fasse que nos combats ne soient pas tous perdus, ni tous nos espoirs déçus !

Cliquez ci-dessous pour découvrir la version interactive de la rétrospective :

Rétrospective 2012


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :