Publié par : Malika Benarab-Attou | 25 mai 2013

Tunisie, Égypte, Libye – UE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Bruxelles, le 24 Mai 2013

Tunisie, Égypte, Libye – UE
Récupération des avoirs frauduleusement acquis

Suites aux révoltes de leur peuple, la Tunisie, l’Égypte et la Libye ont entamé un processus de demande de récupération des avoirs frauduleusement acquis. Dans ce cadre, le jeudi 23 mai à Strasbourg, le Parlement européen a adopté une résolution.

Selon Malika Benarab-Attou, députée Les Verts/ALE, « nos nouveaux partenaires méditerranéens du sud regrettent la lenteur et le manque d’action de l’Union européenne en la matière ».
L’eurodéputée salue l’adoption de cette résolution mais appelle à plus d’action volontariste de la part de l’UE. « Nous devons répondre positivement à la demande de ces pays ; c’est une obligation morale et politique pour l’UE et c’est un droit et une question de dignité pour ces peuples. C’est la moindre des choses que l’UE puisse faire après toutes ces années de silence et de complaisance à l’égard des dictateurs déchus ».

À ce jour, le seul montant, 28.818 millions de dollars, récupéré par la Tunisie lui vient du Liban en date du 11 avril 2013. De son côté que fait l’UE ? Dans ce contexte, l’eurodéputée demande instamment à Catherine Ashton et au Service européen d’action extérieure de mettre en place une opération de pilotage qui aille au-delà de l’observation des actions bilatérales mises en place par les pays européens concernés. Pour cette raison, Malika Benarab-Attou soutient l’idée de son collègue, Pino Arlacchi, quant à la mise en place « d’un mécanisme européen d’enquêteurs, de procureurs, d’experts et de juristes de premiers plans qui fournirait aux pays arabes toute l’assistance technique et juridique nécessaire au processus de recouvrement ».

Enfin, Malika Benarab-Attou demande à Catherine Ashton de « répondre favorablement à la demande d’un audit de la dette de ces pays contractée par des dictateurs ». L’attentisme de l’UE est inacceptable, elle doit impérativement régler le problème de ces « dettes odieuses ». Pour la députée, ces dettes doivent être soit annulées soit converties en aide publique au développement.

Contact bureau Malika Benarab-Attou
Bruxelles
Tel : 00 32 2 283 00 32
Email : malika.benarab-attou@ep.europa.eu
https://malikabenarabattou.wordpress.com/


Responses

  1. […] Tunisie, Égypte, Libye – UE : Récupération des avoirs frauduleusement acquis […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :