Publié par : Malika Benarab-Attou | 5 février 2014

L’urgence d’une Taxe sur les transactions financières

Ce mardi 4 février en séance plénière à Strasbourg, M. Semeta, Commissaire européen chargé de la Fiscalité et M. Venizelos, représentant du Conseil de l’UE, Ministre grec des Affaires étrangères, sont venus débattre du projet de Taxe sur les transactions financières (TTF).

11 Etats membres de l’Union européenne se sont engagés à mettre en place une Taxe sur les transactions financières dans le cadre de la coopération renforcée (mécanisme permettant à un minimum de 9 Etats membres de poursuivre l’approfondissement de la construction européenne). Pourtant, depuis la publication du projet de TTF par la Commission européenne en février 2013, le projet est toujours au point mort.

Le Royaume-Uni a saisi la Cour de Justice de l’Union européenne en avril 2013. Il dénonce l’utilisation de la coopération renforcée, arguant qu’une Taxe sur les transactions financières aurait des conséquences sur tous les Etats membres.

Les Etats membres engagés dans le projet, sous l’influence d’un puissant lobby financier, font eux-mêmes preuves de réticences. Il semble pourtant essentiel de trouver un accord avant les élections européennes de mai 2014.

Dans ce contexte, Malika Benarab-Attou est intervenue sur la nécessité d’adopter rapidement la taxe sur les transactions financières.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :